Séance de rattrapage cinévore

1. The Grand Budapest Hotel

grand-budapest-hotel

Synopsis

M. Gustave, le concierge du Grand Budapest Hotel et son jeune protégé Zero se retrouvent impliqués dans une histoire mêlant le vol d’un tableau de la Renaissance (Le « garçon à la pomme »), la bataille pour une énorme fortune familiale, et le lent puis soudain bouleversement qui transforme l’Europe en cette première moitié du XXe siècle.

The-Grand-Budapest-Hotel-la-critique_article_landscape_pm_v8

Mon avis

Alors là vraiment c’était juste extra! Je ne suis pas extrêmement familière avec le style Wes Andersonien mais je dois avouer que j’ai été subjugué par la beauté des plans. C’est juste hyper réjouissant comme film, drôle, bien vu, bien filmé et porté par des acteurs d’enfer et un scénario qui tient bien la route. Rien que pour l’esthétique particulière du film je ne peux que vous conseillez d’aller le voir!

2. Monuments men

monuments_men

Synopsis

En 1944, le Monuments, Fine Arts and Archives program, surnommé les « Monuments Men », est un groupe créé par le général Eisenhower. Il est chargé de suivre les Alliés afin de récupérer les oeuvres d’art dérobées par les Nazis.

the-monuments-men-the-monuments-men-2014-9-g

Mon avis

Un des trucs que j’ai beaucoup aimé c’est d’avoir retrouver les topos du genre film de guerre à l’ancienne avec par exemple l’importance de la camaraderie et les chansons sur fond de sifflement ^^ Je suis assez fan des réalisations de George Clooney et j’avoue ne pas avoir été déçue. Après pour tout ce qui est véracité historique c’est sujet à discussion mais bon, le scénario tient la route, les acteurs sont très bon (mention spéciale à Jean Dujardin qui est tout à fait crédible et à Matt Damon qui parle français comme un pieds)

3. Un amour d’hiver

269516

Synopsis

New York, à l’aube du XXe siècle, est plongée dans l’obscurité, balayée par des vents arctiques et éclairée par des lumières artificielles. Dans cet environnement, Peter Lake un voleur irlandais tente de pénétrer dans une maison qu’il pense être inoccupée. Mais une jeune fille mourante y demeure. Peter Lake s’éprend de Beverly Penn, la jeune et riche propriétaire de la demeure. Ainsi débute une histoire d’amour entre un cambrioleur irlandais et une âme qui s’éteint.

106919.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Mon avis

Alors tout d’abord j’adore Jessica Brown Findlay. Je l’ai adoré dans Downton Abbey et je l’ai adoré dans ce film. Elle est magnifique et j’adore sa voix. Ceci étant dit, le film a globalement été une déception, je me suis trompé en voyant la bande annonce et je m’attendais à quelque chose de complètement différent, ce qui ne change rien aux performances de Russell Crowe et Colin farell (<3). En fait j’ai bien aimé la première partie du film et beaucoup moins la deuxième. Et puis j’ai pu apprendre que Will Smith était encore vivant \o/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s