Mais oui mais oui l’école est finie!

Si je paraphrase ici Sheila c’est que l’heure est grave.

La semaine dernière sont tombés les résultats de mon master. Je l’obtiens avec une moyenne de 13, 934. Oui, oui vous avez bien lu, 13,934 la moyenne bien ingrate. Enfin bref, c’est déjà pas mal. Mais beaucoup plus grave, cela signifie tout simplement que mon cycle universitaire est fini. Alors je me suis dit que c’était l’occasion de faire un article un peu différent.

blog1

J’ai passé l’année entière à appréhender ce moment. Je pense à des trucs idiots comme par exemple, le fait que en septembre je prendrai un abonnement navigo et plus un abonnement imagine r pour ma carte de transport. Étant donné que j’ai ma carte depuis que je suis en 6e, ça fait bizarre. Je n’aurais plus de carte étudiante non plus, donc plus de réduction dans pas mal d’endroit. Mais finalement ça ce n’est pas grand chose à côté du fait de me dire que je n’irais plus jamais en cours.

Depuis toute petite j’ai toujours été de celles qui adoraient l’école. Oui c’est bizarre, mais moi, pendant les vacances d’été tout ce que j’attendais c’était la rentrée. Quand septembre arrivait j’étais tellement heureuse! J’aimais tellement l’école que lorsque ma mère m’achetait un cahier de vacances pour l’été elle était obligé de me le confisquer car sinon je le finissais en à peine deux jours. J’aime étudier c’est comme çà. Bon évidemment cela ne m’a pas empêcher de sécher les cours parfois au lycée mais je me sentais toujours hyper coupable. Et j’ai passé mon adolescence à regretter l’évolution de mon cursus. Quand j’étais au lycée je rêvais de retourner au collège et quand j’étais à l’université je regrettais le lycée. Et bizarrement lors de mes deux années de master, la licence me manquait. Cet amour des études m’a poussé à vouloir devenir professeur à l’université parce que comme çà j’aurais pu continuer d’étudier toute ma vie et surtout écrire des livres. Mais la vie en a décidé autrement et je me dirige l’an prochain vers un projet pas si éloigné que çà mais tout de même différent. J’ai le sentiment d’abandonner une passion et je déteste çà. La passion d’étudier, mais au delà la passion de l’histoire, je dois y renoncer tout comme il viendra un jour où je renoncerai à ma passion pour la musique (le conservatoire fait un peu tout pour me pousser dehors depuis quelques années). Même si je sais que je pourrais continuer à lire des livres d’histoire, je suis persuadée que je ne le ferais pas et puis de toute manière çà ne serait pas pareil.

blog2

Je ne peux malheureusement le nier, l’an prochain tout va changer dans ma vie. Avec mon entrée en licence j’avais commencé à m’occuper de deux enfants que j’ai suivis depuis en m’occupant d’eux toutes les semaines, en partant en vacances avec eux, finalement en faisant partie de la famille. Septembre me parait d’autant plus difficile que j’ai décidé de passer à autre chose en trouvant un emploi plus régulier, je ne vais donc plus m’occuper des petits et vous ne pouvez imaginer à quel point cela m’angoisse. 4 ans et demi que ce boulot fait parti de ma vie et en septembre je perdrais à la fois mon statut d’étudiante que j’affectionne tant et ce boulot qui a tant compté.

blog4

Cela peut paraitre complètement idiot mais ce changement de statut, de passer du statut d’étudiant à la vie active, est vraiment difficile à envisager. Pour un certain nombre de personnes c’est surement plus simple. Je pense notamment aux personnes qui ont fait leurs études en alternance et qui du coup on déjà un pied dans l’entreprise. Pour ces personnes, le passage à la vie active doit être d’autant plus simple qu’ils ont déjà une idée nette du métier qu’ils veulent exercer. Moi j’ai fait des études universitaires qui ouvrent tellement de portes que finalement elle ne mène pas sur un chemin précis. Depuis le bac j’ai changé quatre fois de projet professionnel et pas toujours pour les bonnes raisons. Parfois j’ai regretté en me disant que je n’aurais pas du faire des études d’histoire que je n’étais pas assez douée. Je me suis souvent dit que j’aurais aimé que quelqu’un m’explique la réalité des choses, me conseille de faire une formation professionalisante. Mais pour moi l’histoire c’était tellement évident et une fois que j’y étais c’était tellement enrichissant que je ne regrette pas. Ma place était là, au milieu des amphis, au milieu des bouquins à étudier des archives et faire des dissertations. Le problème c’est juste que maintenant il faut que je trouve un projet adapté à mes compétences.

blog3

Finalement, la solution s’est un peu imposée d’elle-même. J’y pensais sans le dire depuis toujours. J’ai toujours aimé lire et un métier dans la culture est exactement ce qui me conviendrait. J’ai donc décidé de préparer les concours de bibliothécaire et cela implique d’aller en bibliothèque, de lire, d’étudier et si il y a un truc qui me motive c’est bien çà! En attendant je vais passer mon dernier été complètement libre de toute charge et avec qui plus est deux mois de vacances!

J’arrête de blablater maintenant et on se retrouve dès demain avec un nouvel article beauté!^^

Bon mois de juillet!

Publicités

9 réflexions au sujet de “Mais oui mais oui l’école est finie!”

  1. Ben dis donc, quelle remise en question …
    Quoi qu’il en soit, même si tu « perds » des choses, j’espère pour toi que celles que tu « gagneras » t’apporteront autant de joie 🙂

  2. J’étais comme toi petite (studieuse, cahier de vacances finis en deux jours), aucune punition, aucun séchage, félicitations tous les trimestres toute ma scolarité . Et puis j’ai du travailler pour payer mes études, ça faisait lourd comme emploi du temps (30h/semaine+ cours+ devoirs à la maison). Finalement en licence, j’ai tout plaqué en milieu d’année et je n’ai jamais regardé en arrière ^^
    Je fais un travail peu enrichissant maintenant mais je m’en fous, il me permet d’être avec mes enfants et mon homme et moi c’est ça qui me porte ^^ Tout ça pour dire que si toi tu as cette passion des études, tu as raison fonce et je te vois très bien bibliothécaire en plus ^^
    Bon courage pour tous ces changements, celui finalement du passage à la vie adulte, si c’est flippant ua début, c’est aussi le commencement de ta vraie vie active et ça c’est chouette 😉

  3. Profite de ton long été de vacances, maintenant que tu as l’esprit libre, que tu as trouvé ta voie. C’est vrai que le baby sitting, même si ça peut apporter beaucoup de satisfactions, ça ne permet pas de mettre doucement un 1er pied dans la vie active comme certains jobs d’été peuvent le permettre, alors je comprends ton appréhension d’y mettre les 2 pieds d’un coup. Toutefois, je suis sûre qu’elle est moindre et que tu es apaisée maintenant que tu sais quelle voie tu veux prendre, pas vrai ? 😉 Bibliothécaire, lire, guider, donner envie aux autres parce-que tu es passionnée et que les personnes qui le sont transmettent naturellement l’envie de lire et d’apprendre, de s’intéresser aux choses, oui, voilà 🙂

  4. Je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir puisque ça a été la même chose pour moi. Pour les littéraires comme nous, la fac ne prépare pas au monde actif. Et comme toi, j’ai arrêté le babysitting à la fin de mes études. Ça m’a fait un choc: 7 ans que je gardais la grande! Après, il y a eu beaucoup de questionnement, de recherche de ce que je voulais réellement, de voyages… Ça va prendre du temps, mais je sais que tu trouveras ta voie 😉 (ps – si tu te lances dans l’écriture, tiens-moi au courant 😉 )

  5. Bon courage. Etant à mon 2ème stage je sais ô combien le passage de l’école à la vie active est difficile. Je me sens tellement mieux au beau milieu d’un amphi bondé où on ne me demande que d’écouter … Mais ça va aller. Profites bien de tes vacances surtout. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s