Foxcatcher ou la puissance du silence + nouveau format de mes revues ciné

Énigmatique, le titre, quand même! XD

Foxcatcher est un film américain réalisé par Bennett Miller qui est inspiré d’une histoire vraie, celle de Mark et Dave Schultz deux frères, lutteurs et champions olympiques qui se retrouve dans l’équipe Foxcatcher dirigé par un milliardaire un peu chelou (oui désolé y’a pas d’autres mots) pour les prochains jeux olympiques.

On retrouve à l’affiche de ce film: Steve Carell qui joue John E Du Pont le milliardaire, Channing Tatum qui campe le rôle de Mark Schultz et Mark Ruffalo dans le rôle de Dave Schultz.

La mise en scène

C’est toujours un défi de mettre en scène un film adapté d’une histoire vraie. Dans ce film, le réalisateur a fait le choix d’expliquer que très peu les agissements des personnages en laissant soin au spectateur de se faire sa propre idée sur les motivations de chacun. Pour certains, cela peut paraitre déroutant parce qu’on a l’habitude de nous mâcher le travail mais là il faut un peu réfléchir à ce que ressente les personnages pour comprendre toute l’ampleur du film.

D’un point de vue photographique, un réel travail est fait. On voit beaucoup de plans du domaine de Du Pont souvent dans le brouillards avec des couleurs assez sombres et floues, une ambiance assez lugubre qui présage assez bien les évènements.

Les personnages

Concernant les personnages, de la même manière le cadre et la mise en scène sont vraiment beaucoup travaillé notamment dans l’introduction des personnages. Par des détails, on nous montre chaque personnage tel qu’il est. Une des particularités du film est l’utilisation de prothèse faciale pour que les acteurs ressemblent un peu plus aux personnes réelles qu’ils sont censés interprétés. C’est vraiment bien fait et Steve Carell se retrouve donc avec un nez monumental et Channing Tatum a quant à lui un menton un peu plus proéminent que d’habitude. On parle beaucoup des performances de Steve Carell et Mark Rufallo et c’est vrai qu’ils sont géniaux mais j’ai surtout été ravie de retrouver Channing Tatum dans un genre dramatique qui lui va très bien. Pour ces trois personnages l’un des plus gros travail est celui de la gestuelle, chaque personnage a une gestuelle qui lui est propre et qui fait parti de son identité.

Enfin, un des principaux sujets du film est les rapports de force entre les personnages et le réalisateur a bien réussis à démontrer cela, autant quand il s’agit de leurs rapports avec Du Pont que quand il est question de la relation entre les frères qui est représenté à la quasi perfection dans une des premières scènes où les deux frères s’entrainent ensemble. Pour moi, cette scène est la meilleure du film, c’est juste bête mais elle fait ressortir extrêmement d’émotions.

Le problème de l’adaptation

En sortant du cinéma je n’ai pas pu m’empêcher d’aller lire la bio des deux frères sur wikipedia et de chercher des articles sur les évènements. Je l’avoue j’étais perdue. Le manque de dialogue, le peu d’explications sur les agissements de chacun m’a mis mal à l’aise et j’ai eu besoin d’avoir le cœur net sur ce que je venais de voir. C’est un des mauvais points du film mais en même temps c’est un peu aussi sa force.

J’ai donc pu constater à quel point l’histoire du film était différente de l’histoire réelle. Bon c’est une adaptation donc il faut bien mais c’est vrai que il y a un espèce de flou dans l’histoire telle qu’elle est racontée dans le film qui ne transparait pas dans les articles. C’est très difficile de comprendre ce qu’un scénariste a voulu faire et dans ce film en particulier je crois que le réalisateur a voulu surtout s’attarder sur les relations entre les personnages plus que sur les faits.

Le renouveau et les critiques

Des films sur le sport on en a un certain nombre et c’est vrai que c’est toujours une mise en scène assez particulière et rien que pour cela, le film vaut le coup d’être vu car il n’est pas du tout filmé comme un film de sport et laisse beaucoup plus la place aux entrainements qu’aux réelles victoires ou combats.

Ce que je retiens finalement du film c’est aussi le fait qu’il dépeint de manière très spéciale la société de l’Amérique des années 80, cette envie de renaissance nationaliste, d’un avenir pour le pays. Il y a des dialogues entiers consacrés aux espoirs des personnages concernant le sport mais surtout à quel point cela est lié à leurs propres espoirs sur l’avenir du pays en général.

L’autre aspect c’est la critique des personnes fortunés. C’est bizarre comme truc je sais mais faire un film sur l’histoire de ce milliardaire excentrique c’est forcément un peu critiqué la façon dont il se comporte. Ce qui est intéressant c’est que il est sur la brèche pendant tout le film, ce qui est le cas de beaucoup de personnages dans beaucoup de films mais lui, il est riche et héritier d’une entreprise d’armement, ce qui fait que ce mec, qui est donc assez perturbé on le voit dès le début, peut s’octroyer le luxe d’avoir un tank chez lui…oui oui un tank… Ce petit détails et d’autres mettent vraiment mal à l’aise.

Cet article est franchement décousu et j’ai le sentiment de ne pas avoir tout dit mais bon!

Je teste un peu des nouveaux formats pour mes revues ciné, j’essaye d’analyser un peu plus les films parce que je me rends compte que quand j’y réfléchit j’ai beaucoup de choses à dire mais d’un côté çà peut être un peu assommant.

Je pense du coup faire un mix entre mon ancien format et celui là en ajoutant donc une partie un peu plus détaillée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s