Ode à Tom Hardy. Non je rigole c’est juste la chronique cinévore de Legend, son dernier film.

Oh mince, je viens de me payer un titre à rallonge. Bon, c’est pas grave, on va dire que vous m’aimez quand même.

Vous le savez peut être (ou pas d’ailleurs) j’adore Tom Hardy et du coup je surveille sa filmographie de près. Mercredi dernier le film Legend dont il est la tête d’affiche est sorti en France. Évidemment je suis allé le voir le soir même et je voulais vous en parler.

Synopsis

Londres, les années 60. Les jumeaux Reggie et Ronnie Kray, célèbres gangsters du Royaume-Uni, règnent en maîtres sur la capitale anglaise. À la tête d’une mafia impitoyable, leur influence paraît sans limites. Pourtant, lorsque la femme de Reggie incite son mari à s’éloigner du business, la chute des frères Kray semble inévitable…

Autour du film

Tom Hardy interprète les deux jumeaux Kray.

Le film s’inspire largement d’une biographie des frères Kray écrite par John Pearson.

Une prouesse technique?

De base, quand un acteur joue deux rôles ça implique forcément un certain nombre de techniques de « triche ». On filme un personnage de face et l’autre de dos en utilisant une doublure par exemple. Dans ce film, ce procédé est parfois utilisé mais le réalisateur a aussi procéder à l’incrustation du visage de Tom Hardy sur sa doublure mais aussi au plit screen (qui consiste à découper l’écran en deux et filmer la scène en deux fois). Déjà donc, ces « effets spéciaux » ne sont jamais dérangeants dans le récit et finalement on a vraiment l’impression d’avoir les deux personnages.

Avec la technique du split screen on retrouve aussi un certain nombre de plan assez bien pensé qui joue sur la dualité des deux frères avec un effet de symétrie vraiment agréable. (On est pas au niveau de Wes Anderson mais quand même ^^)

Enfin, au début du film, on découvre un plan séquence qui en plus d’être original et bien fait, est aussi significatif dans le discours du film.

D’un point de vue réalisation, ce film n’a donc rien à se reprocher.

Du jeu des acteurs

Bon, là évidemment je vais beaucoup parler de Tom Hardy puisque le film se concentre sur lui. Il joue donc Reggie et Ronnie Kray. Pour interpréter Ronnie, il a une perruque, un certain nombre de prothèse et du maquillage pour que son visage soit un peu différent. On le reconnait sans le reconnaitre du coup et c’est assez bien fait. Dans l’attitude, dans la façon de parler, Tom Hardy a complètement réussis à créer des particularités pour chacun de ses personnages ce qui fait qu’on identifie très vite les caractères qui leur sont propres. Cette palette de comportements met aussi en valeur le talent de Tom Hardy.

Pour les autres acteurs, je n’ai pas grand chose à dire à part peut être une mention spécial à Taron Egerton qui est totalement à 1000 lieux de son rôle dans Kingsman.

De l’ambiance

Tout le film a été tourné à Londres et on ressent vraiment cette ambiance londonienne. Le film se passant dans les années 60, un soin particulier a été apporté aux costumes et au maquillage. J’adore cette période et ça me fait toujours plaisir de voir un film qui s’y passe.

Mais de quoi ça parle?

Bah finalement assez peu de mafia. On pourrait s’attendre à voir des innombrables scènes de réflexion entre mafieux pour savoir quoi faire de la bande rival et ce genre de choses mais finalement je trouve que ces scènes là sont assez peu importante à part dans le début du film (pour l’exposition quoi). Sur toute la deuxième partie du film, ces éléments s’effacent pour laisser place à une vision des relations entre personnage et le côté mafia qui est à la fois absent de l’écran mais omniprésent dans l’esprit des personnages.

Y’a énormément de scènes qui sont géniales et notamment l’introduction du personnage de Reggie. Mais surtout la scène que j’ai trouvé la plus forte c’est celle où les deux frères se battent (bon c’est pas du spoil et en plus c’est au milieu du film). Cette scène est très bien faite surtout parce qu’elle permet de capter toute la complexité de la relation entre les jumeaux et au delà de çà toutes les tensions liées au cercle familial. Elle m’a beaucoup rappelé la scène d’entrainement entre les deux frères dans Foxcatcher. Et finalement c’est peut être à ce moment là qu’on se rend compte à quel point le film est centré sur cette relation compliqué entre les jumeaux et à quel point ils sont engagé et prisonnier d’une certaine manière de cette relation. Si il y avait une chose à retenir sur cette histoire, c’est sûrement ça.

Pour conclure, c’est vraiment un film sympa, bien filmé, bien interprété et qui va un peu au delà du simple récit sans réflexion.

Pendant le film je me disais déjà que j’aimerais le revoir. Et souvent, ça veut dire que j’apprécie vraiment la séance.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s